Les Actualités

Le lundi 2 Mars 2020
Activité: Atelier mémoire

Le mardi 3 Mars 2020
Activité: Discussion autour d’un texte religieux

Le mercredi 4 Mars 2020
Activité: Occitan

Le jeudi 5 Mars 2020
Activité: Loto avec les lycéens

Le vendredi 6 Mars 2020
Activité: Vente de vêtements TBST

Le lundi 9 Mars 2020
Activité: Atelier mémoire

Le mardi 10 Mars 2020
Activité: Discussion autour d’un texte religieux

Le mercredi 11 Mars 2020
Activité: Gym douce

Le jeudi 12 Mars 2020
Activité: Méditation animale

Le vendredi 13 Mars 2020
Activité: Atelier du goût

Le lundi 16 Mars 2020
Activité: Atelier mémoires

Le mardi 17 Mars 2020
Activité: Discussion autour d’un texte religieux

Le mercredi 18 Mars 2020
Activité: La Malle aux livres

Le jeudi 19 Mars 2020
Activité: Anagrammes

Le vendredi 20 Mars 2020
Activité: Atelier manuel : thème décorations de Pâques

Le lundi 23 Mars 2020
Activité: Atelier mémoires

Le mardi 24 Mars 2020
Activité: Discussion autour d’un texte religieux

Le mercredi 25 Mars 2020
Activité: Anniversaires animés par Troubacoc

Le jeudi 26 Mars 2020
Activité: méditation animale

Le vendredi 27 Mars 2020
Activité: Atelier manuel : Décorations de Pâques

Le lundi 30 Mars 2020
Activité: Atelier mémoires

Le mardi 31 Mars 2020
Activité: Discussion autour d’un texte religieux

L’Association


Brève présentation de l’historique de la Maison de Retraite.

En 1947, les religieuses de l’ange gardien font l’acquisition du collège de garçons situé Faubourg Lacapelle. Elles furent chargées de changer l’établissement scolaire en maison de retraite pour une capacité de 59 places.

Soucieuses de définir les responsabilités propres et les rapports respectifs des personnes dans la gestion de la maison de retraite, la congrégation a créé un association régie par la loi 1901 et dénommée « Maison de retraite Ange Gardien » le 1er août 1994. L’année suivante, la congrégation des sœurs, propriétaire des bâtiments, et l’association signent un bail emphytéotique.

Parallèlement, la structure a fait l’objet de différents travaux d’agrandissement, de réaménagements successifs, afin d’optimiser la prise en charge des résidants, mais également de respecter les règles et normes d’hygiène et de sécurité incendie.

L’année 2002 voit la construction du bâtiment Saint Raphaël d’une capacité de 16 chambres, portant la Maison de retraite à 75 places.

Au cours de l’été 2003 est survenu l’incendie causé par la foudre qui a détruit dans son intégralité le bâtiment « Saint Michel » sans faire heureusement de victime grâce à la solidarité du voisinage et du personnel. Sa reconstruction va durer jusqu’en 2005, date à laquelle a lieu la réouverture de la maison dans son format actuel, avec une capacité de 77 lits.

Une localisation unique et privilégiée de l’établissement.

La situation privilégiée de la maison de retraite en plein cœur montalbanais permet à ses résidants de participer à la vie locale et de bénéficier des attraits du pôle urbain, à savoir par exemple : commerces, marchés, foires, hôpital, cliniques, médecins, services publics et privés, cinémas, musées, médiathèques, églises, expositions, concerts, activités sportives et culturelles…

Cette localisation favorise les sorties et les déplacements des personnes âgées ainsi que les visites des familles et des proches. De même l’établissement est mitoyen de commerces, d’écoles etc…Cette proximité favorise le maintien du lien social. La structure est bien desservie par les transports en commun.

 

« nous trouver »

La Maison de retraite aujourd’hui et demain

A ce jour la construction d’un nouveau bâtiment permettant de remplacer l’aile « Saint Gabriel », désormais vétuste, est projetée sur l’année 2012 avec une ouverture prévue début 2013. Ce nouveau bâtiment comportera une unité dédiée à l’accueil de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

La maison s’inscrit dans le schéma départemental et elle a signé une convention tripartite d’une durée de 5 ans avec l’état et le département.

Une équipe de 47 personnes assure aujourd’hui la marche de la maison de retraite : 4 administratifs, 5 infirmières, un médecin coordonnateur, une psychologue, des aides-soignantes et des agents de service hospitaliers, un agent d’entretien, du personnel de nuit diplômé…

Quelques sœurs de la congrégation de l’ange gardien sont présentes dans la maison, ainsi que quelques prêtres retraités. Cela permet l’animation de temps de prière et la célébration d’une messe quotidienne.